Séminaire : « Le placard sous l’escalier »

« Le placard sous l’escalier »

Genres, sexualités et identités queer dans les productions culturelles pour la jeunesse (1945-2015)

Séminaire d’élèves ENS, organisé par Marie Alhinho et Anne-Fleur Multon

Premier semestre de l’année 2016-2017 (du 28 septembre au 25 janvier), un mercredi sur deux, de 18 à 20h, à l’École Normale Supérieure de Paris (45, rue d’Ulm, salle Celan, rdc).

Calendrier des séances

28 Septembre – Séance inaugurale

Anne-Fleur Multon et Marie Alhinho

12 Octobre – Table ronde Prescriptions et réception. Les questions de genres et de sexualités au cœur de la transmission

Audrey (Le Souffle des mots), Nathan (Le Cahier de lecture de Nathan) et Lucie Kosmala (madmoiZelle.com)

2 Novembre – Table ronde Corps et canons esthétiques. Expressions de la féminité et de la masculinité dans la littérature de jeunesse

Tom Lévêque, Anne-Fleur Multon et Maureen Wingrove (Diglee)

16 Novembre – Girl Power. Femmes de pouvoir et pouvoirs des femmes dans les productions culturelles pour la jeunesse

Julie Roy (Johns Hopkins University/Université du Littoral) – Quand l’écran vient révolutionner la page : bisexualité et power couple dans The 100

Matthieu Freyheit (Université de Haute-Alsace) – Pirater le genre : la piraterie, une affaire de filles ?

29 Novembre – Table ronde d’autrices. Écrire les genres et les sexualités dans la littérature de jeunesse

Charlotte Bousquet, Carina Rozenfeld, Christine Féret-Fleury et Hélène Bréda Continuer la lecture de Séminaire : « Le placard sous l’escalier »

Parution : « Feuilletons en BD »

Françoise Revaz, Alain Boillat et alii

Case, strip, action. Les feuilletons en bandes dessinées dans les magazines pour la jeunesse (1946-1959), Infolio, 2016

 

feuilletonsbd

Précurseurs des séries télévisées, les histoires à suivre qui paraissaient en bandes dessinées dans des hebdomadaires pour la jeunesse tels que Le Journal de Tintin, Spirou ou Tarzan ont tenu en haleine les jeunes lecteurs de l’après-guerre et façonné leur imaginaire, mais n’ont à ce jour guère fait l’objet d’études détaillées. Richement illustré, cet ouvrage se propose de faire connaître une production foisonnante et emblématique de la culture populaire de la période 1946-1959 en l’envisageant sous l’angle de l’histoire de la bande dessinée, de l’étude du récit et de l’intermédialité. Les auteurs y soulignent notamment les liens entre BD et cinéma, tant sur un plan théorique (logique du feuilleton, rythme narratif, découpage de l’action) qu’analytique (adaptations de films en BD).

Alain Boillat est professeur à la Section d’histoire et esthétique du cinéma de la Faculté des lettres de l’Université de Lausanne. Ses dernières recherches portent sur l’histoire des liens entre bande dessinée et cinéma. Marine Borel réalise actuellement une thèse de doctorat en linguistique française à l’Université de Fribourg et à l’Université de Lorraine. Raphaël Oesterlé est licencié en Histoire et esthétique du cinéma à l’Université de Lausanne. Il mène une thèse sur les périodiques de bandes dessinées francophones de l’après-guerre. Françoise Revaz est professeure de linguistique française à la Faculté des Lettres de l’Université de Fribourg. Elle a fondé, avec R. Baroni, le Réseau Romand de Narratologie.

Parution : « Le Détectionnaire »

Norbert Spehner, Le Détectionnaire

Alire, collection « Essai 10 », 2016.

detectionnaire

Ouvrage de référence unique qui recense les personnages récurrents de la littérature policière et d’espionnage mondiale : pour y figurer, chaque personnage doit apparaître dans un minimum de deux romans et, pour les œuvres dont le français n’est pas la langue d’origine, au moins un titre de la série doit avoir été traduit. Ce descriptif peut être enrichi, à l’occasion, de citations tirées de critiques de livres, d’entrevues avec les auteurs, de blogues ou de comptes rendus de presse. Le cas échéant, une liste des adaptations cinématographiques ou télévisuelles des titres accompagne l’entrée.

Plus de 2500 entrées de personnages créés par plus de 2000 auteurs de partout –France, Amérique, Québec, Chine, Russie, Continuer la lecture de Parution : « Le Détectionnaire »

Appel: Sacré et profane en BD

Le sacré & le profane dans la bande dessinée

Cinquième édition du CRAS (ou Colloque de recherche en arts séquentiels)

Samedi 27 mai 2017 dans le cadre de la programmation de Mai, mois de la BD du Festival BD de Montréal.

Tel que nous l’entendons, le sacré englobe bien sûr ce qui se rapporte au divin, au culte ou à la liturgie, mais peut aussi renvoyer, par analogie, à ce qui mérite un respect absolu, à ce que l’on tient pour intouchable. Le profane, quant à lui, peut être compris comme ce qui est simplement dénué de caractère divin (l’humain, le terrestre) ou comme ce qui porte atteinte au divin (l’impie, le sacrilège). Le profane peut également désigner celui qui ne fait pas partie d’un groupe ou qui est considéré comme un non-initié.

Nous vous invitons à étudier ces notions dans la bande dessinée sous leur aspect thématique, technique ou social (votre réflexion pourra être bien campée dans un de ces aspects ou se situer à leur confluent).

Aspect thématique

De nombreux auteurs de BD accordent une place privilégiée au sacré dans leur œuvre. On peut penser, notamment, à Philippe Girard (La grande noirceurTuer Vélasquez) ou à Craig Thompson Continuer la lecture de Appel: Sacré et profane en BD

Parution: « Le péplum, et après ? »

Vivien Bessières, Le péplum, et après? L’Antiquité gréco-romaine dans les récits contemporains

Paris, Classiques Garnier, coll. « Perspectives comparatistes », 2016

Cet ouvrage fait le lien entre la réception populaire de la matière antique dans le péplum, un genre à vocation spectaculaire et politique, et sa réception plus élitaire dans un ensemble d’œuvres singulières qui ont cherché à défamiliariser l’Antiquité à partir des années 1960.

Tables des matières

Parution: TV/Series sur « Lost »

TV/Series : Hors séries 1 | 2016 (numéro ouvert)

Lost: (re)garder l’île

Sous la direction de Claire Cornillon et Sarah Hatchuel

Ce numéro ouvert, qui accueillera la recherche en marche sur Lost, explorera une philosophie immanente à la série, la fin controversée de l’œuvre, ou bien encore la tension qu’elle construit entre illusion et réalité. Les articles pourront également se focaliser sur un épisode de la série en particulier, afin de l’éclairer à travers des approches croisées.

Numéro en cours, ouvert le 15/10/2016

  • Claire Cornillon et Sarah Hatchuel

« We have to go back! » : (re)garder l’île [Texte intégral]

·         « Not Penny’s boat! »

L’expérience affective dans et de Lost.

  • Pacôme Thiellement

Continuer la lecture de Parution: TV/Series sur « Lost »

Parution : Belphégor « Sérialités »

Le nouveau numéro de la revue internationale plurilingue Belphégor,  consacrée à l’étude des littératures populaires et de la culture médiatique, est en ligne. Son dossier est consacré aux sérialités.

Si l’on allume la radio, si l’on regarde des programmes télévisuels ou si l’on ouvre les pages « culture » de la presse quotidienne ou hebdomadaire, on ne peut faire que le constat d’une culture devenue avant tout culture de masse, dans laquelle la plupart des pratiques distinctives s’inscrivent elles-mêmes dans un dialogue avec les productions de la culture industrielle. Tout un ensemble d’objets – les séries télévisées, la littérature de genre, les blockbusters, les bandes dessinées, les produits dérivés, les jeux vidéo ont en quelques décennies glissé de pratiques délégitimées stigmatisées par les prescripteurs, au sujet principal des discours critiques, au cœur de nos imaginaires. Or, tous ont en commun de pouvoir être décrits comme des productions sérielles. Par productions sérielles, nous entendons toute œuvre dont les modalités de Continuer la lecture de Parution : Belphégor « Sérialités »

Fiction, média, croyance (séminaire PHisTeM–LPCM 2016-2017)

Fiction, média, croyance
PHisTeM (CSLF, EA 1586)–LPCM
Séminaire 2016-2017

Coordination : Anne Besson, Matthieu Letourneux, Agathe Novak-Lechevalier et Alain Vaillant.

Les séances ont lieu le vendredi, de 14 à 17h, en salle des Conseils de l’UFR PHILLIA (L 436).

Présentation :

En 2015-2016, le séminaire général de l’équipe PHisTeM (« Poétique historique des textes modernes ») portait sur « Fiction et croyance », et le séminaire que le PHisTeM co-organisait avec la LPCM (association « Littératures populaires et culture médiatique ») sur les « Fictions médiatiques » (http://lpcm.hypotheses.org/9771 ). Les deux séminaires ont décidé cette année d’articuler plus étroitement leurs deux perspectives sous l’intitulé « Fiction, média, croyance ».

Continuer la lecture de Fiction, média, croyance (séminaire PHisTeM–LPCM 2016-2017)

Colloque: Combattre (comme) au Moyen Âge

affiche-combattre-comme-au-moyen-age

Combattre (comme) au Moyen Âge :

Formes et expériences de la guerre médiévale

Les 26-27 janvier 2017

Colloque organisé par Emmanuelle Poulain-Gautret et Anne Besson

Université Lille III, Maison de la recherche, Bâtiment F, salle F0.44

Université de Lille (E.A. Alithila) avec le soutien de l’Université d’Artois (E.A. « Textes et Cultures »), de l’UMR IRHIS et de l’association Modernités médiévales.

26 janvier

9h30 – Accueil des participant

I) Chanter la guerre au Moyen Âge

10h-10h30 – Marie-Geneviève Grossel : « Art de faire la guerre, art de chanter la guerre ? Le poème de Guillaume Anelier »

10h30-11h – Adélaïde Lambert : « Rhétorique de l’exploit guerrier, du manuscrit Gerard du Frattre à l’imprimé Gerard d’Euphrate »

11h-11h30 – Pause

11h30-12h : Marie-Jane Pindivic : « Le ‘saf(f)re’ dans l’armement »

12h-12h30 : Pierre-Henri Bas et Cyril Dermineur : Démonstration d’épée à deux mains, de messer et de dague Continuer la lecture de Colloque: Combattre (comme) au Moyen Âge