Colloque « Fictions secondes » 26-27 mai 2016 Paris 1

« FICTIONS SECONDES »

 Colloque international

Jeudi 26 et vendredi 27 mai  2016

Appel à contribution

Équip« Fictions & interactions », UMR Acte CNRS 8218, Université Paris 1, Panthéon-Sorbonne

Considérons les exemples suivants : le récit de Shéhérazade dans celui des Mille et une nuits, sa reprise par l’artiste contemporain Sharif Waked dans une vidéo intitulée To be continued, les histoires que Jacques raconte à son maître dans le roman de Denis Diderot ou encore, dans le cas du film de fiction, la partie de tennis mimée à la fin du Blow-up deMichelangelo Antonioni.  Continuer la lecture de Colloque « Fictions secondes » 26-27 mai 2016 Paris 1

Comicalités

comicalités

Un nouveau numéro de la revue Comicalités est en ligne. Deux articles s’intéressent au mode de transmission de l’Histoire et du savoir propre à la bande dessinée :

– Pascal Robert, « Professeure Moustache contre les médias. Science, bande dessinée, humour et vulgarisation »

– Michel Matly, « Bande dessinée et transmission du sens. La nature du langage – 1 »

Comicalités publie des études portant sur la bande dessinée, l’illustration, le dessin de presse, la caricature, le dessin animé, le cinéma d’animation, voire le jeu vidéo…

Le Deist Jean-François

Jean François Le Deist

 

Professionnel de santé exerçant en Bretagne.

J’ai été introduit à l’étude de la littérature populaire par René Guise puis à l’élaboration de bibliographies des collections populaires par Pierre Turpin et Claude Herbulot.

Membre de l’Association des Amis du Roman Populaire dès ses débuts.

Activités actuelles :

– Recherches sur l’histoire des maisons d’édition et de presse ayant publié des romans populaires.

– Bibliographie des collections populaires

– Blog référençant des études sur la littérature populaire :

( volontairement non critique. Uniquement la table des matières )

http://popularliteraturestudies.blogspot.fr/

 

Appel : « Des jeux et des mondes »

 

Revue en ligne ¿ Interrogations  ? n°23 :

Appel à contributions : Des jeux et des mondes

Numéro coordonné par Laurent Di Filippo et Audrey Tuaillon Demésy

La notion de “monde(s)” a connu de nombreux développements théoriques en sciences humaines et sociales. Le présent appel à contributions propose d’en renouveler l’approche à travers l’étude des jeux dans la diversité des dimensions qui permettent de les caractériser, c’est-à-dire en tant qu’activités ludiques, dans leurs matérialisations en tant qu’objets ou encore, à travers l’attitude qui les accompagne (Henriot, 1989). Dans une optique pluri- ou interdisciplinaire, il s’agira également de sortir de l’ambiguïté des usages du terme de “mondes”, afin de fournir des pistes à la fois théoriques et méthodologiques aux chercheurs désirant aborder ces sujets.

Continuer la lecture de Appel : « Des jeux et des mondes »

Parution : Jeu vidéo et livre

Couverture de l'ouvrage
Couverture de l’ouvrage

 

Fanny Barnabé et Björn-Olav Dozo (dir.), Jeu vidéo et livre, éditions Bebooks.

Si les rapports entre jeu vidéo et cinéma suscitent depuis longtemps l’intérêt des milieux académiques, les relations, échanges et points de passage entre le livre et le jeu vidéo constituent pour leur part un domaine de recherche toujours en friche. Continuer la lecture de Parution : Jeu vidéo et livre

Parution : Séries et idéologies

Mathieu De Wasseige (avec la collaboration de Barbara Dupont)

Séries télé US : l’idéologie prime time

Louvain-la-Neuve, Academia/L’Harmattan S.A., coll. « IHECS [dot] COM », 2015.

series ideologies

Cet ouvrage montre le pouvoir de la fiction télévisuelle de façonner des représentations particulières de la société, même pour les grandes séries américaines des chaines généralistes. Après une introduction aux études télévisuelles et cultural studies anglo-saxonnes, trois chapitres thématiques abordent les questions de société parfois sensibles qui sont traitées dans des séries telles que Grey’s Anatomy, Desperate Housewives, 24 heures chrono ou Les experts.

Lire le compte-rendu par Stéphane Benassi sur notre revue Belphégor https://belphegor.revues.org/537

Congrès Asie : ateliers sur la littérature populaire

Le GIS Asie et le Réseau Asie & Pacifique (CNRS) organise du 9 au 11 septembre 2015 à l’INALCO le 5ème congrès des études sur l’Asie et le Pacifique.

Des ateliers y seront consacrés aux littératures populaires  : la BD en Asie,  la science-fiction au Japon ou encore un atelier sur la traduction des romans policiers :   http://congresasie2015.sciencesconf.org/browse/session?sessionid=12225 

Et sur le roman scientifique et mise en place des canons de la paralittérature (romans policiers et romans scientifiques en Asie)http://congresasie2015.sciencesconf.org/browse/session?sessionid=13606

liste des ateliers : http://congresasie2015.sciencesconf.org/browse/session).

[Image : Edogawa Rampo, « The Skeleton Gold of Clock Manor », via www.tokyoscum.blogspot.fr]

 

Séminaire LPCM « Fictions médiatiques »

 

« Fictions médiatiques »

 

Séminaire LPCM (Association internationale des chercheurs en Littératures populaires et Culture Médiatique) et CSLF (EA 1586, équipe Phistem)

coordonné par Anne Besson (Université d’Artois) et Matthieu Letourneux (Université Paris Ouest-Nanterre La Défense).

 

Université Paris Ouest-Nanterre La Défense,

vendredi 11 décembre 2015, vendredi 11 mars 2016, vendredi 13 mai 2016

15-18h, salle L 205

11 décembre : Ruth Mayer (Université de Hanovre) : « In the Nick of Time? Detective Film Serials, Temporality, and Contingency Management, 1919-1926 »

11 mars : Irène Langlet (Université de Limoges) : « Pour une poétique des fictions industrielles »

13 mai : Marie-Eve Thérenty (Université Paul-Valery, Montpellier) : « Chalumeaux, espadrilles de crêpe et escarpins. Dispositifs fictionnels, médiatiques et sériels dans Détective (1928-1940) »

 

[Image : la fresque du bar « Fu Manchu », Clapham, Londres]

Depuis le XIXe siècle, on a vu se multiplier les dispositifs médiatiques. Ceux-ci ont pris une place de plus en plus importante dans l’espace culturel et social, au point d’apparaître au début du XXIe siècle comme le principal mode d’appréhension de la réalité et le vecteur essentiel de consommation des œuvres de fiction. Dans le domaine de la culture populaire, le basculement d’une culture de transmission communautaire (folklore, légendes) à une culture médiatique portant déjà en elle la logique de la culture de masse, ou tout au moins celle des communautés médiatisées, a changé en profondeur la relation aux récits, au point que celle-ci apparaît comme l’une des sources de structuration majeures de l’imaginaire collectif et du discours social. C’est en ce sens que l’articulation entre le médiatique et le fictionnel s’impose tout particulièrement lorsqu’il s’agit d’étudier les productions sérielles, d’autant que celles-ci tendent à reformuler dans leurs structures narratives ou leurs thèmes les contraintes que fait peser sur elles la reproductibilité technique associée aux médias de masse. C’est cette relation entre fiction et culture médiatique que le séminaire monté en association par la LPCM et le CSLF (équipe PHISTEM) se propose d’examiner en mettant l’accent sur différents niveaux :

 

D’abord, il apparaît que les contraintes du support de production s’imposent sur les formes des récits, non seulement à travers les modes d’expression qui leur sont associés mais aussi à travers les dynamiques de communication et la matérialité du support elle-même. Chaque nouveau média a altéré la façon de concevoir les fictions, affectant à la fois les structures narratives et les imaginaires des auteurs qui ont choisi d’en exploiter les possibilités.

La multiplication des médias a en outre entraîné la circulation transmédiatique des œuvres et des imaginaires et leur déclinaison dans des modes d’expression différents. Une telle circulation a favorisé la cohésion des imaginaires. Elle a permis le développement de nouvelles logiques transfictionnelles, a imposé des univers de fiction encyclopédiques excédant largement leur actualisation dans la somme des œuvres qui les explorent, et de véritables synergies transmédiatiques. Mais elle a entraîné en parallèle une fragmentation de ces œuvres-architextes, invitant aux appropriations et aux recompositions, et favorisant les logiques de participation communautaires.

Le rythme et la logique des médias ont par ailleurs structuré notre manière d’appréhender la réalité, imposant une relation de la littérature sérielle au monde oscillant en permanence entre des logiques réalistes de représentation (celles d’une relation médiatisée et périodique au monde) et une vraisemblance intertextuelle insistant sur le spectaculaire et l’émerveillement (celle qui accompagne la standardisation des imaginaires sérialisés et l’autonomisation des logiques référentielles).

Enfin les conditions de production des œuvres, marquées par une industrie culturelle et médiatique toujours plus puissante, ont imposé leurs logiques industrielles et commerciales aux œuvres, à leurs formes et à leurs imaginaires, mettant en évidence une articulation profonde entre le développement des fictions sérielles, de la culture médiatique et de la culture de consommation. Favorisant une logique de circulation de plus en plus grande de la fiction entre les formes narratives et les formes mimétiques et ludiques (celles en particulier des produits dérivés, jeux, jouets et biens de consommation courante), ces « fictions médiatiques » sont donc au cœur des phénomènes de « consommation culturelle » sur lesquels on peut aujourd’hui s’interroger en en rappelant les contextes successifs de développement.

 

Parution : « Le Rire du pauvre »

Humoresques n°40 (automne 2014) :

 « Le Rire du pauvre, Approche pluridisciplinaire des figures comiques populaires : des modèles anciens aux représentations contemporaines (XVIe-XXIe siècles) »

Textes issus du Colloque international organisé par l’Association Corhum et L’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense (21-23 novembre 2013) , réunis par Graça Dos Santos, Laetitia Dummond-Lewi et Lina Iglesias

 

Sommaire:

Laetitia Dumont-Lewi « Nos larmes font du mal au roi » Introduction

 

Nelly Feuerhahn Tignous. Le rire d’un indigné

Continuer la lecture de Parution : « Le Rire du pauvre »