Colloque : genre en séries : productions, représentations et appropriations genrées d'un dispositif télévisuel

seriesbordeaux

Colloque : genre en séries : productions, représentations et appropriations genrées d’un dispositif télévisuel

 

Le colloque Genre en séries: productions, représentations et appropriations genrées d’un dispositif télévisuel se déroulera les mercredi 26 et jeudi 27 mars 2014 à Bordeaux (Maison des Suds et Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine).

Le colloque international « Genre en séries » bénéficie du soutien de l’Université Bordeaux Montaigne, de l’équipe d’accueil MICA – Médiations, Information, Communication, Arts et de la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine. Il est labellisé par l’Atelier Genre des Universités de Bordeaux.

L’accès aux deux journées est libre et gratuit. Pour celles et ceux qui ne pourraient être présent.e.s, une publication des actes aura lieu dans la revue Genre en séries: cinéma, télévision, médias (publication scientifique adossée à la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine).

 

Mercredi 26 mars 2014, Amphithéâtre de la Maison des Suds

 

13h Accueil des participant.e.s

 

13h30 Ouverture du colloque

Pierre Beylot, Directeur de la MSHA

Laetitia Biscarrat et Gwénaëlle Le Gras

 

13h45-14h45 Conférence inaugurale

Geneviève Sellier, Professeure d’études cinématographiques et audiovisuelles, Université Bordeaux Montaigne:

« Les séries télévisées, lieu privilégié de discussions des normes de genre: un essai de comparaison France/États-Unis »

 

Session 1. 14h45-16h15 : Les genres de la réception

Modérateur: Pierre Beylot, Université Bordeaux Montaigne

– Charo Lacalle, Professeure de sémiotique et théories de la communication à l’Université Autonome de Barcelone:

« L’expérience spectatorielle des femmes: analyse de la réception »

– Marianne Alex, Doctorante en communication. Spécialités cinéma et études des genres, Université d’Avignon et des Pays de Vaucluse:

« Le panthéon individuel de personnage : les séries télévisées américaines au service de l’identité de genre »

– Hülya Uğur Tanrıöver, Maître de conférences HDR, Faculté de Communication, Université Galatasaray:

« Femmes turques et séries télévisées : diversité des lectures, richesse des usages »

 

[16h15-16h45 pause]

 

Session 2. 16h45-18h15 : Il était une fois… ou l’apprentissage du genre

Modératrice: Sarah Sepulchre, Université Catholique de Louvain

– Mélanie Lallet, Doctorante contractuelle en SIC, Université Sorbonne Nouvelle, Laboratoire CIM, équipe MCPN:

« Genre et séries animées françaises: normativités, phénomènes de reprise et nouvelles représentations »

– Viviane Golasowski, Doctorante en littérature et arts de la scène et de l’écran, Université de Laval, Québec:

« Étude transmédiatique du genre : entre stéréotypes et modernités dans les fictions sérielles se réclamant des contes merveilleux (l’univers de Once Upon a Time) »

– Muriel Mille, Docteure en sociologie de l’EHESS, Postdoctorante en sociologie au Centre Maurice Halbwachs (ENS-EHESS-CNRS):

« Inverser les rôles ou les conserver ? Les ambiguïtés de la représentation du genre dans le processus de fabrication de Plus Belle La Vie »

 

Jeudi 27 mars 2014, salle Jean Borde, MSHA

 

Session 3. 9h-10h30 : Fictions sérielles entre innovation et consensus
Modératrice: Marlène Coulomb-Gully, Université Toulouse-Mirail

– Marie-France Chambat-Houillon, Maître de conférences en sémiologie des images, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, CIM (CEISME)-Labex ICCA et Laurence Corroy, Maître de conférences en éducation aux médias, Vice-présidente en charge des moyens, Université Sorbonne Nouvelle Paris 3, CIM (ERCOMES):

« Pour un archétype du féminin et du masculin ? Le discours essentialiste dans la série Les mystères de l’amour »

– Aurélie Blot, Docteure en études anglophones, contractuelle à l’IUT de Bordeaux 1:

« Girls : une révolution du genre ? »

– Charles-Antoine Courcoux, Maître d’enseignement et de recherche, section d’histoire et esthétique du cinéma, Université de Lausanne:

« A l’Ouest, quelque chose de nouveau ? Féminité et sexualité dans les séries contemporaines américaines »

 

[10h30-10h45 pause café]

 

Session 4. 10h45-12h15 : Genre et parentalité

Modératrice: Véronique Béghain, Université Bordeaux Montaigne

– Peter Marquis, Maître de conférences études américaines, Université de Rouen:

« Le père nouveau genre? La paternité dans Modern Family, Parenthood et Tara dans tous ses Etats »

– Florent Favard, Doctorant en études cinématographiques et audiovisuelles, Université Bordeaux Montaigne:

« Liminarité, hubris et paternité dans la série Fringe »

– Sarah Lécossais, Doctorante en SIC, ATER InfoCom, Université Paris 3:

« Quand le genre fait le parent. Genre et parentalité dans les séries télévisées françaises »

 

12h15-12h30

Présentation de l’association Littératures populaires et culture médiatique par Sarah Sepulchre

 

[12h30-14h buffet]

 

Session 5. 14h-15h30 : Féminité et séries contemporaines : entre archaïsme et modernité

Modérateur: Éric Macé, Université de Bordeaux

– Barbara Laborde, Maître de conférences en études cinématographiques et audiovisuelles à l’Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3:

« Des scénarios qui rendent les femmes malades : le cancer du sein dans les séries TV »

– Barbara Dupont, Assistante à l’Institut des hautes études de communications sociales (IHECS, Bruxelles) et doctorante en communication à l’Université de Louvain-la-Neuve (UCL):

« Questionner la binarité des genres dans les séries TV: l’exemple de la masculinité au féminin dans Glee »

– Özlem Danacı Yüce, Maître de conférences en sciences de la communication, Université Galatasaray et Gülsün Güvenli, Maître de conférences associée en Sciences de la Communication, Université Galatasaray :

« Représentations des femmes dans les séries télévisées turques »

 

[15h30-16h pause]

 

Session 6. 16h-17h30 : Les séries policières ont-elles mauvais genre ?

Modératrice: Geneviève Sellier, Université Bordeaux Montaigne

– Taline Karamanoukian, Docteure en études cinématographiques et audiovisuelles, chargée de cours à l’Université de Paris-Ouest-Nanterre-La Défense:

« Représentations de genre dans la série Les Bleus, premiers pas dans la police »

– Aline Hartemann, Doctorante en sociologie, Zentrum/Centre Marc Bloch, Berlin et EHESS, Institut Marcel Mauss, Paris:

« Le commissaire est une femme : les séries policières sur Arte comme espace de réflexion et de projection du changement social »

– Mathieu Arbogast, Doctorant en sociologie à l’EHESS et Paris-Ouest-Nanterre-La Défense (co-direction):

« De si jeunes femmes ? L’âge des comédien.ne.s, révélateur et générateur d’inégalités dans les séries policières. »

 

17h30-17h45 Conclusion

 

Organisatrices : Gwénaëlle Le Gras, Laetitia Biscarrat

Url de référence : http://genreenseries.weebly.com/