CFP : Swords, Sorcery, Sandals and Space (2013)

Swords, Sorcery, Sandals and Space: The Fantastika and the Classical World. A Science Fiction Foundation Conference

29 June – 1 July 2013

At The Foresight Centre, University of Liverpool

Guests of Honour/Plenary Speakers: Edith Hall, Nick Lowe, and Catherynne M. Valente

Call for papers

The culture of the Classical world continues to shape that of the modern West. Those studying the Fantastika (science fiction, fantasy and horror) know that it has its roots in the literature of the Graeco-Roman world (Homer’s Odyssey, Lucian’s True History). At the same time, scholars of Classical Reception are increasingly investigating all aspects of popular culture, and have begun looking at science fiction. However, scholars of the one are not often enough in contact with scholars of the other. This conference aims to bridge the divide, and provide a forum in which SF and Classical Reception scholars can meet and exchange ideas.

We invite proposals for papers (20 minutes plus discussion) or themed panels of three or four papers from a wide range of disciplines (including Science Fiction, Classical Reception and Literature), from academics, students, fans, and anyone else interested, on any aspect of the interaction between the Classical world of Greece and Rome and science fiction, fantasy and horror. We are looking for papers on Classical elements in modern (post-1800) examples of the Fantastika, and on science fictional or fantastic elements in Classical literature. We are particularly interested in papers addressing literary science fiction or fantasy, where we feel investigations of the interaction with the ancient world are relatively rare. But we also welcome papers on film, television, radio, comics, games, or fan culture.

Please send proposals to conferences@sf-foundation.org, to arrive by 30 September 2012. Paper proposals should be no more than 300 words. Themed panels should also include an introduction to the panel, of no more than 300 words. Please include the name of the author/panel convener, and contact details.

Swords, Sorcery, Sandals and Space is organised by the Science Fiction Foundation, with the co- operation of the School of Archaeology, Classics and Egyptology at the University of Liverpool.

Appel: Culture populaire ET/ou culture grand public? de la Subversion au marketing (XIXe-XXIe siècles)

Culture populaire ET/ou culture grand public ?

de la Subversion au marketing (XIXe-XXIe siècles)


UVSQ, 23 mai 2012

Appel à contribution

Date limite de réception des propositions : 31 janvier 2012

Présentation :

Quels seraient les enjeux d’une mise en parallèle entre culture populaire et culture grand public ? S’agit-il d’une distinction entre logique éducative et logique de marché, ou d’une confrontation entre authenticité d’un côté, et séduction du marché de l’autre? Les termes formulés appellent inévitablement celui de culture de masse dans son rapport à la modernité.

La culture grand public peut être perçue comme une manière de normaliser (et commercialiser ?) celle qualifiée de populaire. On cherchera donc à éclaircir les relations entre ces avatars de la culture « alternative » et des champs voisins comme le « mainstream » (Frédéric Martel, 2010), la contre-culture, ou les avant-gardes.

Constatant les confusions existantes entre culture populaire et grand public, les conflits sémantiques et idéologiques constitueront un axe d’analyse essentiel. On sera particulièrement attentifs aux luttes de définition et aux enjeux de labellisation. On le sait, le champ culturel est animé par un déplacement permanent des frontières au sein de « la culture », de redéfinition des hiérarchies. Certaines manifestations de résistances aux cultures dominantes sont parfois qualifiées de « populaires », en oppositions aux cultures officielles. Des labels comme « underground », « rock alternatif », et même « nanar » deviennent ainsi des outils de distinction. Mais les processus de reconnaissance, au sein desquels il faudra étudier l’action des entrepreneurs culturels, peuvent être –et sont- souvent interprétés comme des phénomènes de « récupération » et de routinisation. Au vu de ces reconversions, on peut être tenté de se demander si toute contre-culture est destinée à être absorbée par le système culturel dominant.

Dans certains domaines, comme celui du cinéma-bis, on pourrait aborder la difficulté d’adapter la méthode traditionnelle de l’analyse filmique à des réalisations plus ouvertement commerciales. Les produits de la culture populaire peuvent-ils appeler de nouveaux modèles, de nouvelles approches esthétiques ?

A la lumière des paradigmes récents en histoire et en sociologie de la culture, on invite donc les communications à réexaminer des oppositions trop simples (norme-transgression, élites-masse, global-local, marchand-authentique…) et à mettre à jour des processus dans une perspective dynamique. L’étude des structures de production (les médias notamment), des acteurs, des publics et des chronologies demande à être approfondie.

Née d’observations faites aux cours de nos travaux respectifs, cette journée d’études a pour objectif de développer de telles problématiques, tout en favorisant la rencontre entre de jeunes chercheurs venus d’horizons et de disciplines différentes (histoire, sociologie, esthétique, littérature …)

Ce seront donc principalement les XIXe, XXe, mais aussi l’actuel XXIe siècle qui seront touchés par une telle journée d’études, nous permettant de parcourir un faisceau chronologique allant de l’entrée de la culture en régime de masse à celle du régime médiatique moderne. Tous les supports et bouleversements technologiques seront englobés dans notre analyse de la production et des pratiques culturelles, légitimes ou  »alternatives ». Les phénomènes de circulation transmédiatiques et transnationaux seront également abordés.

Les différents axes de recherche seront donc (liste non exhaustive) :

  • culture populaire, culture grand public, culture de masse : quelles définitions ?
  • de l’alternatif au mainstream : promotion, confrontation, concurrence ?
  • luttes de définition, enjeux de labellisation, renouvellement des hiérarchies
  • les acteurs de ces recompositions : entrepreneurs culturels, communicants, publics, fans…
  • le rôle des différents médias dans ces stratégies
  • les approches universitaires des produits de la culture de masse (esthétique, économique, historique, sociologique…) et le rôle du discours académique comme discours de légitimation

Comité d’organisation :

Yann Hermans (UVSQ-PRISM),

Nicolas Lahaye (UVSQ-CHCSC),

Géraldine Poels (UVSQ-CHCSC),

Matthias Steinle (IRCAV, Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3)

Envoi des propositions :

Le colloque se tiendra à l’Université de Versailles Saint-Quentin-en-Yvelines le mercredi 23 mai 2012, à l’auditorium de la Bibliothèque Universitaire de Saint-Quentin-en-Yvelines.

Les propositions de communication (500 mots environ), comprenant notamment la méthode utilisée et les matériaux mobilisés, sont à envoyer accompagnées d’une présentation de l’auteur, avant le 31 janvier 2012 à l’adresse suivante: culturhisto2012@uvsq.fr

Les propositions de jeunes chercheuses et chercheurs sont naturellement les bienvenues.

Call for papers EUPOP 2012 Inaugural Conference of the European Popular Culture Association

CALL FOR PAPERS

EUPOP 2012

Inaugural Conference of the European Popular Culture Association

11-13 July 2012
London College of Fashion
University of the Arts
London

Individual paper and panel contributions are invited for the inaugural conference of the European Popular Culture Association (EPCA).

EUPOP 2012 will explore European popular culture in all its different forms   This might include European Film (past and present), Television, Music, Celebrity, The Body, Fashion, New Media, Comics, Popular Literature, Sport, Heritage and Curation. And more – we’ll be guided by the submissions.

Closing Date for this call: 18th FEBRUARY 2012

This conference will launch the European Popular Culture Association. There will be opportunities for networking and for developing caucus groups within the EPCA. Presenters at EUPOP 2012 will be encouraged to develop their papers for publication in a number of Intellect journals, including the new Journal of European Popular Culture, the journal of the EPCA, other film journals including Film, Fashion and Consumption, and various music journals.

JOURNAL EDITORS WILL BE WORKING CLOSELY WITH STRAND CONVENORS – a full list of Intellect journals is available at: http://www.intellectbooks.co.uk/journals/index/

Papers  and Complete Panels for all strands  should be submitted to the email contact below. Paper/panel submissions will be as always subject to peer review:

Submit paper or panel proposals* to: europop@arts.ac.uk

•       The same address should be used for general administrative queries

–       The European Popular Culture Association –

The European Popular Culture Association (EPCA) promotes the study of popular culture from, in, and about Europe. Popular culture involves a  wide range of activities, outcomes and audiences; EPCA aims to examine and discuss these different activities as they relate both to Europe, and to Europeans across the globe, whether contemporary or historical.

CLOSING DATE FOR THIS CALL: FEBRUARY 18th 2012

– EPCA and 2012 EPCA Conference Directors –

EPCA President, Pamela Church Gibson p.church-gibson@fashion.arts.ac.uk (or at the generic conference address given here)

Director of Research&  Exchange, Graeme Harper graeme@eupop.org

CONFERENCE ADMINISTRATOR : SARAH-JANE SIMPSON

Sarah can be reached at europop@arts.ac.uk. We would suggest that you contact her speedily if you are coming from abroad and are wanting to discuss the availability of accommodation. Although the conference is well in advance of the Olympics, we have placed a notional hold on inexpensive hotel rooms and need confirmation asap.

Colloque – Création littéraire et discours social à l’ère de la "littérature industrielle" (Tunis)

Université de Tunis

Colloque international

Création littéraire et discours social à l’ère de la « littérature industrielle »

Organisé par le Département de Français à l’ISSHT ET L’unité DE  RECHERCHE : poétique Théorique ET PRATIQUE

8, 9, 10 décembre 2011,   ISSLT,  (26, avenue Dargouth Pacha,1007.Tunis)


Première journée : Jeudi 8 décembre 2011

Accueil des participants et Ouverture : 9h-9h30

Allocution de Monsieur le Directeur de l’I.S.S.H.T

Allocution de Monsieur le Directeur du Département de langue et de littérature françaises

———————————————————————————————————————-

Première séance : Révolutions technologiques et littérature

Modérateur : Kamel Gaha

9h30 : Jean Marc Chadelat (IUFM.Paris)

«  Les débuts de l’industrie littéraire : le rôle de l’imprimerie dans la genèse des Temps modernes »

9h50 : Halima Ouanada ( ISSH. Université Tunis El Manar)

« C’est la faute à Voltaire ! »

10h10 : José Luis Diaz (Université Paris VII)

« Industrialisation de la littérature et désacralisation de l’écrivain (1830-1860) »

10h30 : Hédia Abdelkefi (ISSH. Université Tunis El Manar)

« LA Danse de Saint guy » .

Débat- Pause

Deuxième séance : Le roman et la littérature industrielle

Modérateur : Alain Vaillant

11h00 : Claire Barel-Moisan (CNRS, UMR LIRE. Université de Lyon)

« La naissance d’un genre de « littérature industrielle » : le roman d’anticipation scientifique »

11h20 : Marceline Lecomte (ISLAAT Université de Moknine)

« Littérature et consommation de masse : Poétique du suspense dans Les Mystères de Paris d’Eugène Sue »

11h40 : Claudie Bernard (NEW YORK University)

« Contre l’« Erreur française » : les ressources du roman selon Paul Bourget »

Débat-Déjeuner

Troisième séance : L’industrie du roman

Modérateur : Edgard Pich

15h00 : Matthieu Letourneux (Université de Nanterre)

« Le mystère urbain, entre discours sur le monde et pratiques sérielles »

15h20 : Marta Caraion (université de Lausanne)

« L’industrie comme l’un des beaux-arts dans quelques romans du XIXe siècle »

15h50 : Hager Hila (ISEAH Université de Tozeur)

« Le discours industriel dans Bel Ami »

Débat et fin de la première journée


Deuxième journée : Vendredi 9 décembre 2011

Quatrième  séance : Flaubert et la littérature industrielle

Modérateur : Hédia Abdelkefi

9h: Hassen BKhairia (ISEAH Université de Tozeur)

« Flaubert et la haine de la « littérature industrielle »»

9h20 : Monia Kallel ( ISSH. Université Tunis El Manar)

« Flaubert et le journalisme : entre rupture et retournement»

9h40 : Maha Essaïghi ( ISSH. . Université Tunis El Manar)

« Flaubert et la haine de la bourgeoisie. Écriture de la violence ou violence de l’écriture dans Salammbô »

10h20 : Badreddine Ben Henda ( ISSH. . Université Tunis El Manar )

« Présents des hommes, présents de Dieu – le geste d’offrande dans Un Cœur simple de Gustave Flaubert »

Débat-Pause

Cinquième séance : Réceptions et horizons d’attente

modérateur : Claire Barel-Moisan

11h00 : Brigitte Diaz (Université de Caen)

« Le rapport auteur-lecteur à l’heure de la littérature industrielle : rencontre ou malentendu ? »

11h20 : Walid Ezzine (Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis)

« La réception de Salammbô : la déception de la critique et la tentation des lecteurs»

11h40 : Gabrielle Melison ( Université de Nancy)

« Les interviews de figures littéraires dans la seconde moitié du XIXe siècle : l’exemple d’Alphonse Daudet

Débat-Déjeuner

Sixième séance : Théâtre, histoire, littérature

Modérateur : Brigitte Diaz

15h00 : Olivier Bara (UMR LIRE, CNRS-. Université Lyon 2)

« Drame social », humanitaire, saint-simonien et socialiste, sous la monarchie de Juillet, à l’heure de l’industrialisation de la vie théâtrale »

15h20 : Edgard Pich ( Université Lyon 2)

« La littérature sous le Second Empire : naissance de la recherche et de la « haute couture », ou Pierre Bourdieu et la reconfiguration de la littérature dans les années 1850 »

15h40 : Faten Habbouba ( ISSH. Université Tunis El Manar)

« Entre histoire et littérature : les voies de la passion chez Michelet »

16h00 : Rim Taga-Gabsi ( I.SSH. Université de Jendouba)

« La Jeanne d’Arc de Michelet ou quand l’Histoire se teinte de Romantisme»

Débat et fin de la deuxième journée


Troisième journée : Samedi 10 décembre 2011

Modérateur : Claudie Bernard

Septième séance : Balzac : créativité et médiatisation

modérateur : José Luis Diaz

9h00 : Alain Vaillant (Université Paris-Nanterre)

« Le romantisme à l’ère de l’intermédialité. À propos de La Comédie humaine »

9h20 : Gleya Maatallah (Université de La Manouba)

« Balzac et la presse en procès »

9h40 : Daniel Aranda ( Université de Nantes Green)

« Entre littérature industrielle et société libérale : le procédé du retour des personnages dans La Comédie humaine de Balzac »

10h00 : Marion Mas (l’U-PEC, Université Paris Est Créteil)

« L’ethos auctorial paternel chez Balzac : un « sacre » paradoxal »

Débat-PAUSE

Huitième  séance : Poétique et politique : quels enjeux ?

Modérateur : Olivier Bara

11 h00 : Aymen Hacen (ISLAAT . Université de Moknine)

« Rimbaud et la Commune, la poésie à l’épreuve de la révolution »

11h20 : Annissa Manai ( ISSH. Université Tunis El Manar )

« Les lettres à un ami allemand d’Albert Camus et la quête de l’altérité »

11h40: Hayet Ben Charrada (ISSH. Université Tunis El Manar)

« L’œuvre de création entre deux valences, cultuelle et culturelle »

12h00 : Imed Melliti (ISSH. Université Tunis El Manar)

« Les enjeux de l’écriture en anthropologie »

Débat de synthèse et clôture du colloque