Archives de catégorie : Parutions

Parution : « Analyser une adaptation »

Jean Cléder, Laurent Jullier, Analyser une adaptation. Du texte à l’écran, Flammarion « Champs Arts »

Image : Tamara Drewe, film de Stephen Frears et roman graphique  de Posy Simmonds.

Que se passe-t-il lorsqu’une œuvre littéraire est adaptée au cinéma ? Pour analyser le passage du texte à l’image, comment aller au-delà d’une simple énumération des changements ? Une adaptation cinématographique est-elle une interprétation d’un texte ou un objet autonome ?
De La Princesse de Clèves à Shining, de Tamara Drewe à Madame Bovary, Jean Cléder et Laurent Jullier examinent les notions de personnage, de narration ou de fidélité, pour présenter des clefs de réflexion dans cette perspective : mieux comprendre ce qui se joue lorsqu’un livre devient film (et inversement).
Analyser une adaptation nous invite à identifier les spécificités de chaque genre et les passerelles qui les relient, en abandonnant la séparation entre les arts qui limite la compréhension de la littérature comme du cinéma, pour les faire véritablement dialoguer.

Maître de conférences en littérature générale et comparée à l’université Rennes 2 et agrégé de lettres modernes, Jean Cléder a Continuer la lecture de Parution : « Analyser une adaptation »

Parution : Victorien Sardou

Drames et pièces historiques de Victorien Sardou

Classiques Garnier, 2017

 

Image : « Victorien Sardou (1831-1908), sa femme et ses enfants dans le grand salon de leur maison de Marly-le-Roi » par Auguste de la Brély, vers 1885. Huile sur toile. Paris, musée Carnavalet.

 

Victorien Sardou (1831-1908) – l’auteur de La Tosca et de Madame Sans-Gêne, l’ami de Sarah Bernhardt et de Coquelin – s’illustra dans la comédie, le vaudeville, la féerie et le drame. Brillantes et bien ficelées, propices au déploiement de la mise en scène et aptes à soulever l’enthousiasme de publics très divers, ses œuvres furent jouées, traduites et adaptées dans le monde entier.
Les six premiers volumes du Théâtre complet réunissent les 16 grandes pièces de la maturité : Patrie ! et La Haine (tome I), Fédora, La Tosca et Spiritisme (tome II), Thermidor et Robespierre (tome III), Les Merveilleuses, Madame Sans-Gêne et Paméla, marchande de frivolités (tome IV), Théodora, Cléopâtre et Gismonda (tome V), La Sorcière, Dante et L’Affaire des poisons (tome VI). Le premier tome comprend en outre une biographie de l’auteur.
Il s’agit de la première édition critique du théâtre de Victorien Sardou, établie à partir des manuscrits, éditions et livrets de mise en scène de l’époque de l’auteur, ainsi que de quantité d’autres archives.

Elle a été réalisée sous la direction d’Isabelle Moindrot par une équipe de dix universitaires en études théâtrales, littérature Continuer la lecture de Parution : Victorien Sardou

Parution : justice à la télévision

Myriam Tsikounas, La caméra explore le crime. Les causes célèbres du XIXe siècle, Rennes, PUR, 2017.

 

En 1955, la télévision française crée la collection « En Votre âme et conscience ». Elle raconte, dans un nouveau langage spécialement conçu pour le petit écran – la Dramatique –, les causes judiciaires les plus célèbres du XIXe et des débuts du XXe siècle. Après avoir relaté 66 affaires, la série disparaît en 1969. Durant toute cette période, Pierre Desgraupes et Pierre Dumayet ont réussi à faire comprendre aux Français le fonctionnement de la justice et les ont amenés à réfléchir sur la difficulté de juger.

Avec le soutien de l’INA et de l’équipe ISOR du Centre d’histoire du XIXe siècle Paris 1 Panthéon-Sorbonne-Paris Sorbonne.

Une série judiciaire télévisuelle

  • Étudier la série « En votre âme et conscience » dans une perspective historique
  • Les objectifs d’« En votre âme et conscience »
  • Les contraintes télévisuelles d’« En votre âme et conscience » *Le dispositif télévisuel retenu et son évolution

Continuer la lecture de Parution : justice à la télévision

Parution : Affaire Fualdès

L’Affaire Fualdès, le sang et la rumeur

 sous la direction de Jacques Miquel et Aurélien Pierre (Musée Fenaille), Le Rouergue, 2017

Au matin du 20 mars 1817, le corps du procureur Antoine Bernardin Fualdès était retrouvé égorgé dans l’Aveyron. Une extraordinaire affaire commençait, retentissant fiasco policier et judiciaire sur lequel se sont penchées plusieurs générations d’historiens et de chercheurs. Deux cents ans après les faits, le musée Fenaille revient sur l’incroyable feuilleton qui passionna la France et toute l’Europe. Dans un pays usé par les guerres napoléoniennes, agité par des complots et des conspirations, l’affaire Fualdès agit comme un révélateur. Elle annonce le mariage entre la presse écrite et les chroniques judiciaires, le crime et les récits populaires, l’encre et le sang. En fait foi la profusion d’images produites : lithographies et estampes sont publiées par dizaines. La riche iconographie rassemblée dans ce livre témoigne de la postérité de l’affaire dans la culture populaire mais nous rappelle aussi que de grands artistes tels que Théodore Géricault s’emparèrent du sujet. Quant aux Continuer la lecture de Parution : Affaire Fualdès

Parution : Fan/Gender Studies

Fan studies gender studies : la rencontre, Editions du Téraèdre, 2017,  dir. Mélanie Bourdaa et Arnaud Alessandrin

 

La rencontre entre fan studies et gender studies, largement engagée dans le monde académique anglo-saxon, a très tôt permis d’analysé les activités de fans au prisme du genre, en mobilisant les apports de travaux explicitement féministes. Sur un plan théorique, ces rapprochements pourront donc être (re)discutés, car ils n’ont rien d’évident et ont souvent été sélectifs, à l’image de l’intégration complexe des perspectives féministes au sein des cultural studies. En conséquence, les contributions à cet ouvrage s’attacheront chaque fois à préciser quels aspects des gender studies contribuent à l’approfondissement des fan studies et de quelle manière. Sur un plan empirique, elles mettront en exergue les frontières de genre comme leurs éventuelles remises en cause au sein de différents groupes de fans et envisageront leurs significations et leurs effets à une échelle plus large. La rencontre offerte par ces pages en enfin une rencontre pluridisciplinaire, venant éclairer, de diverses façons, le couple « fan & genre ».

Édito : ce que les fan studies font au genre, et inversement.

QUEMENER Nelly

Fan & gender studies : introduction Continuer la lecture de Parution : Fan/Gender Studies

Parution : « Ecrivains à l’écran »

 

Dossier « Ecrivains à l’écran » 

Captures. Figures, théories et pratiques de l’imaginaire, volume 2, numéro 1, mai 2017.

www.revuecaptures.org/dossier/écrivains-à-l’écran

Responsable : Nadja Cohen

(image : Kafka, film de Steven Soderbergh, 1991)

Sommaire

Présentation du dossier, Nadja Cohen

Partant du constat que, malgré son caractère apparemment peu cinégénique, la figure de l’écrivain est souvent présente à l’écran, l’introduction de ce numéro avance quelques hypothèses pour comprendre la fortune d’un tel personnage et analyser les enjeux de sa représentation. Elle justifie également les partis pris et pointe l’intérêt de ce dossier, tant pour les études cinématographiques que littéraires.

Des écrivains Jumeaux, Trudy Bolter

Étude approfondie des deux seuls films sur des écrivains jumeaux que j’aie pu identifier, en vingt vingt ans de recherches sur la figure de l’écrivain. Comment et pourquoi cette configuration? Il s’agit dans les deux cas de personnages renvoyant à l’auteur (King, Kaufman) révélant dans les deux cas une triple présence de celui-ci, textuelle, para-textuelle et intertextuelle.

« It’s a horrible thing to live with a writer ! », Nadja Cohen

Cet article étudie la série américaine The Affair (Showtime, 2014-) qui articule l’anatomie d’une passion amoureuse à la représentation d’un auteur en devenir. Il analyse le rôle de la figure de l’écrivain dans la peinture acerbe qui est faite du milieu éditorial mais aussi le travail particulier sur le langage. Plus encore, en ressort un questionnement sur la validité des récits et les liens inextricables unissant la fiction et la réalité.

Californication ou la légitimation de l’écriture télévisuelle, Sarah Sepulchre Continuer la lecture de Parution : « Ecrivains à l’écran »

Parution: Incommunication en BD

Pascal Robert, De l’incommunication au miroir de la Bande Dessinée

Clermont-Ferrand, Presses universitaires Blaise Pascal, Collection « Communication, Cultures & Lien social », avril 2017

La communication est difficile à penser. Car, si ça communique vraiment, que dire d’autre ? Ne convient-il pas, dès lors, de renverser la perspective, de penser d’abord en termes d’incommunication et de penser cette incommunication elle-même ? Voilà tout le projet de ce livre. Et s’il n’est pas le premier à s’intéresser à l’incommunication, il possède néanmoins l’indéniable originalité de travailler sur un terreau riche à la fois de toute sa fraîcheur et de sa profondeur, la bande dessinée. Non pour y plaquer une théorie, mais bien pour construire une réflexion sur l’incommunication à partir de la bande dessinée.
On pourrait supposer que la bande dessinée est trop faible pour constituer un support suffisamment pertinent à une telle construction. Or, il n’en est rien. Car elle offre une pré-modélisation des actions, situations et personnages en les épurant, tout en Continuer la lecture de Parution: Incommunication en BD

Parution : « Faire sensation »

Roy Pinker

Faire sensation. De l’enlèvement du bébé Lindbergh au barnum médiatique

Agone, « Contrefeux », mai 2017

 

 

En mars 1932, le fils du célèbre aviateur Charles Lindbergh, âgé de 20 mois, est victime d’un enlèvement puis retrouvé mort. En 1935, Bruno Hauptmann, reconnu coupable du crime lors du tout premier procès filmé, est condamné à mort malgré ses dénégations et des preuves contestables, puis exécuté. Ce qui deviendra rapidement « l’affaire Baby Lindbergh » a passionné la presse et le cinéma d’actualité, et inspiré une foule d’artistes écrivains, d’Agatha Christie à Philip Roth en passant par Hergé et Dali.
Loin d’une énième tentative visant à faire la vérité sur l’affaire Lindbergh, ce livre en fait un moment emblématique où se mettent en place, dans les médias, des méthodes et des habitudes – diffusion d’informations non vérifiées, invention ou distorsion de l’information pour la faire correspondre à la temporalité du média, accentuation d’une réalité étrangère pour renforcer une cohésion communautaire, simplifications visant à donner du sens à ce qui n’en a pas, sensationnalisme en continu – dont on aurait pu croire qu’elles étaient spécifiques à notre époque.

Parution : Les Experts

Hélène Monnet-Cantagrel

Les Experts, au nom de la science

Atlande  coll. « A suivre… », avril 2017

Crime scene Investigation (CSI), en français Les Experts, est la série de tous les records. Diffusée dans 177 pays, elle a été tournée pendant 16 ans, déclinée en 4 séries autonomes – Miami, New York, Las Vegas et Cyber – connu des dizaines de dérivés (jeux vidéos, rides, comics, romans, etc.) et initié un procédé audiovisuel, les CSI shots, qui donnent à voir des réactions de l’intérieur du corps. L’ouvrage décortique les ressorts de ce succès: bande-son, procédés visuels, liens avec l’actualité.

Hélène Monnet-Cantagrel est professeur de lettres et de culture générale à l’Ecole nationale supérieure des Arts Appliqués et des métiers d’art (ENSAAMA) et docteur en sciences de l’information et de la communication. Auteur d’une thèse sur Les Séries télévisées : du format aux franchises. Pratique et esthétique des dramas américains de Prime-Time, créée entre 1996 et 2006, elle a écrit plusieurs articles pour des revues à propose de CSI, American Horror Story, les séries HBO ou encore Nicolas Le Floch.

 

Parution : Analyse des séries

Eléments pour l’analyse des séries

Recueil d’articles de Jean-Pierre Esquenazi 

L’Harmattan « Champs visuel »

Les textes rassemblés explorent notamment deux questions. La première concerne la série comme « tout », comme objet singulier : comment parler de l’unité d’un objet aussi morcelé, comment le saisir comme une oeuvre achevée ? La seconde touche à une éventuelle spécificité des séries : peuvent-elles se prévaloir d’une qualité narrative et esthétique distincte d’autres objets narratifs, romans, films, bandes dessinées ? De nombreux exemples sont proposés : Six Feet Under, Breaking Bad, 24 heures chrono, Battlestar Galactia, Law and Order, et bien d’autres sont examinées.