Archives de catégorie : LPCM – activités membres

Parution : Poétique de la sérialité

Matthieu Letourneux, Fictions à la chaîne. Littératures sérielles et culture médiatique, Paris, Seuil, « Poétique ».

http://www.seuil.com/ouvrage/fictions-a-la-chaine-matthieu-letourneux/9782021320886

De Fantômas à James Bond, du récit policier à la science-fiction, d’Harlequin à la Série noire, la culture populaire moderne obéit à une dynamique sérielle : la production et la réception de l’œuvre sont ressaisies dans un ensemble plus vaste de textes qui en détermine la signification. Profondément liées à la culture médiatique et aux logiques de consommation culturelle, ces formes et ces pratiques fictionnelles sont au cœur de notre modernité, dont elles constituent l’une des expressions principales.

C’est cette « poétique de la sérialité » que l’auteur étudie dans ce passionnant essai, suivant des axes théorique, historique, médiatique et culturel. Insistant sur les spécificités de la communication sérielle et leurs conséquences en termes de choix littéraires, de forme et de signification des œuvres, il montre aussi le rôle des pratiques éditoriales et médiatiques depuis le XIXe siècle dans la littérature de masse et leur retentissement sur l’imaginaire fictionnel contemporain. Continuer la lecture de Parution : Poétique de la sérialité

Appel : Lewis Trondheim

Appel à contributions : Image & Narrative,

numéro spécial sur l’œuvre de Lewis Trondheim

(English version below)

Lewis Trondheim est aujourd’hui en France l’un des auteurs les plus créatifs dans le monde de la bande dessinée. Il a produit plus de 50 livres, seul et en collaboration, abordant presque tous les genres et styles, et dans tous les formats possibles. Il est aussi peut-être l’auteur contemporain de bande dessinée le plus traduit en anglais. De plus, il a été et continue d’être un acteur essentiel dans le renouvellement de l’édition traditionnelle et alternative de la bande dessinée à travers son rôle dans L’Association et au-delà.

Cependant aucun ouvrage académique n’a encore été publié sur son œuvre.

Pour ce numéro spécial, nous cherchons des contributions par des spécialistes de la bande dessinée sur l’œuvre et le rôle de Trondheim, en français ou en anglais. Continuer la lecture de Appel : Lewis Trondheim

Parution : Pardaillan n°3

Le Pardaillan N°3 – Populaire, moi ?

Pour son troisième numéro, Le Pardaillan se propose de retourner la notion de « populaire », pour la lire différemment, désancrée de son domaine habituel. On s’est en effet habitué à considérer l’usage du terme « populaire » comme légitime dans certains champs culturels (le jeu vidéo est populaire), et scandaleux dans d’autres (Rembrandt ne l’est pas) : il ne peut être que fructueux d’essayer de réfléchir en sens inverse…

Sommaire

Editorial : Et on tuera tous les éditos

Les Cahiers Zévaco
– Luce Roudier – Réécriture populaire d’un mythe littéraire : le Don Juan de Michel Zévaco

Dossier : Populaire, moi ?
– Félicité de Rivasson – Paul Féval ou la filiation du populaire. Légendes et conteurs dans les Romans du Mont Saint-Michel.
– Pierre Troullier – Joyce poète : comme une chanson populaire ?
– Gilles Losseroy – Dada à la soupe populaire
– Nicolas Fréry – De toge et de glaive. La référence à Plutarque dans le roman de cape et d’épée.
– Emmanuelle Guittet – Des préférences littéraires au choix des livres : quelles formes populaires de la lecture à l’ère de l’éclectisme des goûts ?
– Isabelle Rachel Casta – « Nous abattrons Robespierre… » Maximilien de Robespierre : une figure populaire… de l’impopularité ?
– Sandrine Caroff-Urfer – Le personnage du duc de Beaufort du XVIIe au XXIe siècle : variations esthétique, éthique et politique de l’idée de « populaire » Continuer la lecture de Parution : Pardaillan n°3

Appel : Révoltes en fiction

Le Pardaillon, numéro spécial, « Révoltes en fiction »

Appel à propositions d’articles, pour le 28 février 2018

Le 8 août 2018 sera le centenaire de la mort de Michel Zévaco, emporté par une maladie d’estomac à Eaubonne, où il est enterré. A cette occasion, le Centre International Michel Zévaco souhaite publier un numéro hors-série de sa revue Le Pardaillan. Ce numéro-hommage aura pour thématique l’une des dimensions les plus importantes de la vie de Zévaco, la révolte : militant libertaire farouche, après avoir été militaire indiscipliné et enseignant révoqué, Zévaco fait de ses romans le lieu d’expression de héros au cœur bouillant, en révolte perpétuelle contre l’ordre des choses.

A la fois action (lorsqu’elle est, au sens large, refus d’obéir, mouvement de rébellion) et sentiment (agitation intérieure se traduisant par une opposition), la révolte correspond à une très large palette de comportements, de la désobéissance civile à la mutinerie, voire à l’insurrection. En tant qu’expression spontanée d’un mouvement de liberté, elle suppose également une dimension Continuer la lecture de Appel : Révoltes en fiction

Parution : « Rouages de l’intrigue »

Raphaël Baroni, Les rouages de l’intrigue. Les outils de la narratologie postclassique pour l’analyse des textes littéraires, préface de Jean-Louis Dufays, Genève, Slatkine, 2017.

Image : L’Apache et la cocotte , (c) Duphot et Betbeder, Glénat, 2016

Aujourd’hui, l’enseignement de la littérature ne peut plus se limiter à interroger le texte en se demandant : de quoi parle ce livre ? Comment est-il écrit ? Quelle est sa place dans l’histoire ? À l’heure où la dimension affective de la lecture retrouve sa pertinence, il faut pouvoir traiter de nouveaux problèmes : comment l’auteur est-il parvenu à intriguer son lecteur ? Comment fonctionne le suspense dans ce chapitre ? Ou encore : pourquoi ces questions importent-elles ? Cet ouvrage offre de nouveaux outils pour répondre à ces questions, pour analyser la dynamique de l’intrigue et pour justifier son intérêt dans l’enseignement.  Continuer la lecture de Parution : « Rouages de l’intrigue »

Colloque : Ville et roman populaire

Romanesque et ville dans le roman populaire du XIXe au XXIe s. : documents, indices, stratégies

Du 12 octobre 2017 au 13 octobre 2017

Université Picardie Jules Verne, Amiens, Logis du Roy

Ce colloque international et pluridisciplinaire s’inscrit dans le cadre d’un programme Balaton (de coopération franco-hongroise, sur financement européen) porté, d’une part, par le Centre d’Etudes des Relations et des Contacts Linguistiques et Littéraires (axe Roman & Romanesque) de l’Université de Picardie Jules Verne et, d’autre part, par le Département des Sciences de la Communication et des Médias et le Département des Études Françaises de l’Université de Debrecen, en Hongrie. Il en constitue le second volet, après un séminaire de recherche organisé à Debrecen en 2016 pour préciser les questions propres au romanesque de la ville dans le roman populaire européen du XIXe au XXIe siècle. L’ensemble des travaux sera publié à l’automne 2018 dans la revue Romanesques (chez les Classiques Garnier).

Comment les romanciers plongent-ils leurs lecteurs dans une ville volontiers labyrinthique ? Comment l’écriture de cette ville mystérieuse et mouvante, lieu d’aventures souvent incroyables, Continuer la lecture de Colloque : Ville et roman populaire

Séminaire : Cultures de l’imagination

« Les cultures de l’imagination »

Séminaire 2017-2018 PHisTeM (CSLF, EA 1586)–LPCM

Coordination : Anne Besson, Matthieu Letourneux et Alain Vaillant.

Les séances ont lieu à l’université Paris Nanterre (RER Nanterre-Université) le vendredi, de 14 à 17h, en salle des Conseils de l’UFR PHILLIA ).

Présentation : 

Ce séminaire prend la suite de celui que nous avons animé au PHisTeM les deux années précédentes, sur la thématique « fiction, croyance, médias » et qui nous a permis de confronter les théories de la fiction et d’élaborer nos propres outils heuristiques, à la croisée de la poétique historique, de l’anthropologie culturelle et des cultural studies. Les cultures de l’imaginaire désignent aujourd’hui un ensemble de pratiques qui, avec ou sans artefacts techniques, mettent en jeu les compétences ludiques et fictionnelles : jeux de rôles ou de société, jeux vidéo, jeux de simulation. Mais l’imagination englobe, bien plus largement, toutes les pratiques culturelles ou intellectuelles où la faculté imaginative de l’esprit est mise en œuvre : les jeux bien sûr, mais aussi les religions, les arts et la littérature, la pensée spéculative, et toute activité pratique ou technique où l’esprit, même canalisé par des consignes ou des contraintes précises, doit encore s’ingénier à les adapter en fonction de conditions d’application toujours singulières et inattendues.

La visée du séminaire est donc de rendre à l’imagination l’immense territoire qu’on lui a progressivement contesté, parce que l’imagination, longtemps annexée au vocabulaire et à la problématique de la psychologie ancienne des facultés de l’entendement, paraissait une notion obsolète. Elle a donc été concurrencée et en grande partie remplacée par le concept de fiction, qui semblait permettre une description plus concrète et plus précise des mécanismes formels, des productions culturelles et des effets de réception. Mais, au moment même où les sciences cognitives ont profondément renouvelé l’approche des réalités psychiques, la fiction nous paraît à la fois plus restrictive et ambiguë dans ses usages. De fait, elle tend à confondre l’imaginaire avec la narrativité ou le jeu, qui impliquent tous deux une structure ou des règles précises : elle interdit donc de prendre en compte tout ce que l’imagination garde de fondamentalement informe, dans sa participation à l’intuition, aux mécanismes de l’invention intellectuelle ou esthétique, à l’activité onirique ou libidinale de l’esprit.

Concrètement, notre objet d’analyse ne sera pas l’imagination au général (car il va de soi que toute activité humaine implique une participation de l’imagination, qui permet à l’individu de s’adapter et de réagir à un environnement par nature imprévisible), mais seulement les pratiques, individuelles ou collectives, où les plaisirs de l’imagination sont recherchés pour eux-mêmes (notamment dans les sphères ludique, littéraire, artistique ou médiatique). Ce sont elles que désigne ici, de façon restrictive, l’intitulé « les cultures de l’imagination ».

Programme

13 octobre 2017 – Anne Besson (université d’Artois), Matthieu Letourneux (université Paris Nanterre) et Alain Vaillant (université Paris Nanterre), « Imagination/Fiction : introduction générale ».

8 décembre 2017 – Pierre Lagrange (École d’art d’Avignon), « Extraterrestres, science et fiction ».

19 janvier 2018 – Jérôme David (université de Lausanne), « Les Secondes Lumières françaises : une culture démocratique de l’imagination ».

23 mars 2018 – Patrick Suter (université de Berne), « Les combats de l’imagination. Avant-gardes er autres –ismes ».

6 avril 2018 – Sébastien François (université Paris 8), « Les fabricants de l’imaginaire enfantin : regards croisés sur la production des objets et des médias de l’enfance ».

Appel : Culture du jouet

International Toy Research Association 8th World Conference

TOYS AND MATERIAL CULTURE : Hybridisation, Design and Consumption

11th-13th July 2018 Paris, France

CALL FOR PAPERS

The 8h World Conference of the International Toy Research Association will be held in conjunction with Experice (Experience, cultural resources and education) and Labex ICCA (Cultural Industries and Artistic Creation) of the Paris 13 University – Sorbonne Paris Cité University. Continuer la lecture de Appel : Culture du jouet

Colloque : Erudition des amateurs

Colloque « Des savants amateurs aux fans experts : contours et évolutions de l’érudition, entre populaire et académique »

16 et 17 novembre 2017

Organisé par Anne Besson et Anne-Gaëlle Weber dans le cadre du projet LégiPop

MESHS Lille-Nord de France (2 Rue des Canonniers, 59000 Lille), Salle 2

Voir le texte d’appel.

Programme :

Jeudi 16 novembre Continuer la lecture de Colloque : Erudition des amateurs

Exposition : « Les deux orphelines »

Exposition

Des Deux Orphelines aux Deux Orphelines Vampires.Variations autour d’un mélodrame

Du 18 septembre au 20 octobre 2017

Bibliothèque des lettres et sciences humaines de l’Université de Montréal, Pavillon Samuel-Bronfman, 3000 rue Jean Brillant.

Contact : berengere.vachonfrance@umontreal.ca

Les Deux orphelines est un mélodrame en cinq actes et huit tableaux de deux auteurs dramatiques français, Adolphe d’Ennery et Eugène Cormon, créé le 29 janvier 1874 au Théâtre de la Porte-Saint-Martin à Paris.

La pièce met en scène Louise et Henriette, deux jeunes orphelines qui, à la veille de la Révolution Française, viennent à Paris pour Continuer la lecture de Exposition : « Les deux orphelines »