Archives de catégorie : LPCM – activités membres

Parution : lecteurs et périodiques

Les voix du lecteur dans la presse française au XIXe siècle

Elina Absalyamova, Valérie Stiénon (dir.)

Presses universitaires de Limoges, 2018

 

Ce volume propose une réflexion collective sur un aspect de la communication médiatique jusqu’ici peu considéré : la présence des voix des lecteurs, authentiques ou inventées, dans les pages des périodiques au XIXe siècle.

L’époque constitue un moment majeur de réorganisation des lectorats, avec l’émergence de l’ère médiatique, l’apparition de nouveaux publics et la structuration d’un espace social initialement surveillé par les autorités. Entre la visibilité d’interlocuteurs-vedettes donnée à certaines personnalités comme Eugène Sue, Alexandre Dumas ou Timothée Trimm et l’invention de genres d’écriture inspirés de la causerie, de la chronique, de la correspondance et du courrier du cœur, les paroles des lecteurs accompagnent significativement les transformations de la presse jusqu’à la Grande Guerre.

Les contributions réunies ici explorent ce sujet sous des angles complémentaires, tantôt de manière transversale dans les discours et les thématiques, tantôt grâce à des études de cas choisies pour leur représentativité. L’ensemble met au jour des pratiques professionnelles ou individuelles, trace des repères chronologiques et convoque des méthodes d’analyse utiles pour rendre compte d’un siècle où l’interactivité médiatique, si elle n’est pas encore conceptualisée, initie néanmoins une vision de l’espace public qui prépare activement la culture transmédiatique contemporaine.

Sommaire

– Introduction. Pour une étude des voix du lecteur en régime médiatique (Elina Absalyamova & Valérie Stiénon) Continuer la lecture de Parution : lecteurs et périodiques

Journée « (Dé)construire la légitimité »

Journée d’études « (Dé)construire la légitimité »

Vendredi 16 mars 2018, MESHS Lille-Nord de France, Salle  2

 


Projet structurant LégiPop : 
legipop.hypotheses.org

Organisation : Anne Besson, Matthieu Letourneux et Laura Muller-Thoma

***

PROGRAMME

Matin

9h : accueil

9h15 : Introduction de la journée par Matthieu Letourneux

9h30-10h30 : Séance 1, Légitimités en crise

Hervé Glévarec (CNRS/Dauphine) : « Légitimité, reconnaissance et désirabilité des biens artistiques : fondements contemporains des rapports à la culture artistique »

Eric Maigret (Paris III-Sorbonne nouvelle) : « Les enjeux de la postlégitimité culturelle : l’exemple de la culture BD »

11h-12h : Séance 2, Publics et marchés

Diana Holmes (Leeds) : « Une littérature illégitime : le “middlebrow” » Continuer la lecture de Journée « (Dé)construire la légitimité »

Parution : Dumas et ses mythes

Maxime Prévost, Alexandre Dumas, mythographe et mythologue, l’aventure extérieure

Honoré Champion « Romantisme et modernité », 2018

Le Vicomte de Bragelonne de Alexandre Dumas, estampe pour le roman feuilleton 1861 © Gallica-BNF

Comme Victor Hugo et Charles Dickens, Alexandre Dumas est un écrivain dont une partie de l’oeuvre s’est implantée durablement dans l’imaginaire collectif, se révélant porteuse de mythologies modernes. Cet ouvrage se questionne sur la survie de ses deux fictions fondatrices : en quoi le cycle des Mousquetaires et Le Comte de Monte-Cristo sont-ils révélateurs d’inquiétudes et d’aspirations collectives, hier comme aujourd’hui ?

À quelles conditions et selon quelles modalités des fictions peuvent-elles s’affranchir de leur créateur et de leur contexte pour accéder à une forme d’intemporalité ? La première partie de cet ouvrage, « Alexandre Dumas mythographe », s’intéresse aux années pendant lesquelles Dumas s’impose comme le roi du roman-feuilleton français et parvient à créer des mythologies modernes. La seconde, « Alexandre Dumas mythologue », à un auteur qui, progressivement, constate que son heure de gloire est passée et que certains de ses personnages sont destinés à lui survivre. Continuer la lecture de Parution : Dumas et ses mythes

Parution : « Belphégor : Middlebrow »

Middlebrow

Belphégor 15-2, Décembre 2017

The term ‘middlebrow’ has a strong negative charge. It suggests middle-of-the-road, compromise and insipidity, middle class in an aspirational and snobbish way. The metaphor on which it is based refers back to the discredited nineteenth-century science of phrenology: a high forehead or brow was believed to denote intelligence, a low one its opposite. The hierarchy of brows, however, is not straightforward, for if the ‘high’ and ‘low’ at least have the dignity of the extreme, ‘middlebrow’ is charged with all the opprobrium that attaches to the norm, the median, the merely average. Recently, however, middlebrow culture in Britain and the United States has become the object of scholarly interest and the term has started to be reclaimed as something more than a dismissive epithet. The English word, with all its derogatory connotations, is – as far as we know – unmatched in any other language hence never quite translatable. Yet the phenomenon of the middlebrow itself surely extends beyond Anglophone cultures, and in this volume our aim is to explore the concept’s wider international relevance to cultural history and to the present. We will begin with an outline history of the term itself and its recent critical renaissance in Anglophone scholarship, then introduce the articles collected here through a brief discussion of the questions they collectively address, and the value of this international perspective for the study of the middlebrow.

Diana Holmes Continuer la lecture de Parution : « Belphégor : Middlebrow »

Parution : Poétique de la sérialité

Matthieu Letourneux, Fictions à la chaîne. Littératures sérielles et culture médiatique, Paris, Seuil, « Poétique ».

http://www.seuil.com/ouvrage/fictions-a-la-chaine-matthieu-letourneux/9782021320886

De Fantômas à James Bond, du récit policier à la science-fiction, d’Harlequin à la Série noire, la culture populaire moderne obéit à une dynamique sérielle : la production et la réception de l’œuvre sont ressaisies dans un ensemble plus vaste de textes qui en détermine la signification. Profondément liées à la culture médiatique et aux logiques de consommation culturelle, ces formes et ces pratiques fictionnelles sont au cœur de notre modernité, dont elles constituent l’une des expressions principales.

C’est cette « poétique de la sérialité » que l’auteur étudie dans ce passionnant essai, suivant des axes théorique, historique, médiatique et culturel. Insistant sur les spécificités de la communication sérielle et leurs conséquences en termes de choix littéraires, de forme et de signification des œuvres, il montre aussi le rôle des pratiques éditoriales et médiatiques depuis le XIXe siècle dans la littérature de masse et leur retentissement sur l’imaginaire fictionnel contemporain. Continuer la lecture de Parution : Poétique de la sérialité

Appel : Lewis Trondheim

Appel à contributions : Image & Narrative,

numéro spécial sur l’œuvre de Lewis Trondheim

(English version below)

Lewis Trondheim est aujourd’hui en France l’un des auteurs les plus créatifs dans le monde de la bande dessinée. Il a produit plus de 50 livres, seul et en collaboration, abordant presque tous les genres et styles, et dans tous les formats possibles. Il est aussi peut-être l’auteur contemporain de bande dessinée le plus traduit en anglais. De plus, il a été et continue d’être un acteur essentiel dans le renouvellement de l’édition traditionnelle et alternative de la bande dessinée à travers son rôle dans L’Association et au-delà.

Cependant aucun ouvrage académique n’a encore été publié sur son œuvre.

Pour ce numéro spécial, nous cherchons des contributions par des spécialistes de la bande dessinée sur l’œuvre et le rôle de Trondheim, en français ou en anglais. Continuer la lecture de Appel : Lewis Trondheim

Parution : Pardaillan n°3

Le Pardaillan N°3 – Populaire, moi ?

Pour son troisième numéro, Le Pardaillan se propose de retourner la notion de « populaire », pour la lire différemment, désancrée de son domaine habituel. On s’est en effet habitué à considérer l’usage du terme « populaire » comme légitime dans certains champs culturels (le jeu vidéo est populaire), et scandaleux dans d’autres (Rembrandt ne l’est pas) : il ne peut être que fructueux d’essayer de réfléchir en sens inverse…

Sommaire

Editorial : Et on tuera tous les éditos

Les Cahiers Zévaco
– Luce Roudier – Réécriture populaire d’un mythe littéraire : le Don Juan de Michel Zévaco

Dossier : Populaire, moi ?
– Félicité de Rivasson – Paul Féval ou la filiation du populaire. Légendes et conteurs dans les Romans du Mont Saint-Michel.
– Pierre Troullier – Joyce poète : comme une chanson populaire ?
– Gilles Losseroy – Dada à la soupe populaire
– Nicolas Fréry – De toge et de glaive. La référence à Plutarque dans le roman de cape et d’épée.
– Emmanuelle Guittet – Des préférences littéraires au choix des livres : quelles formes populaires de la lecture à l’ère de l’éclectisme des goûts ?
– Isabelle Rachel Casta – « Nous abattrons Robespierre… » Maximilien de Robespierre : une figure populaire… de l’impopularité ?
– Sandrine Caroff-Urfer – Le personnage du duc de Beaufort du XVIIe au XXIe siècle : variations esthétique, éthique et politique de l’idée de « populaire » Continuer la lecture de Parution : Pardaillan n°3

Appel : Révoltes en fiction

Le Pardaillon, numéro spécial, « Révoltes en fiction »

Appel à propositions d’articles, pour le 28 février 2018

Le 8 août 2018 sera le centenaire de la mort de Michel Zévaco, emporté par une maladie d’estomac à Eaubonne, où il est enterré. A cette occasion, le Centre International Michel Zévaco souhaite publier un numéro hors-série de sa revue Le Pardaillan. Ce numéro-hommage aura pour thématique l’une des dimensions les plus importantes de la vie de Zévaco, la révolte : militant libertaire farouche, après avoir été militaire indiscipliné et enseignant révoqué, Zévaco fait de ses romans le lieu d’expression de héros au cœur bouillant, en révolte perpétuelle contre l’ordre des choses.

A la fois action (lorsqu’elle est, au sens large, refus d’obéir, mouvement de rébellion) et sentiment (agitation intérieure se traduisant par une opposition), la révolte correspond à une très large palette de comportements, de la désobéissance civile à la mutinerie, voire à l’insurrection. En tant qu’expression spontanée d’un mouvement de liberté, elle suppose également une dimension Continuer la lecture de Appel : Révoltes en fiction

Parution : « Rouages de l’intrigue »

Raphaël Baroni, Les rouages de l’intrigue. Les outils de la narratologie postclassique pour l’analyse des textes littéraires, préface de Jean-Louis Dufays, Genève, Slatkine, 2017.

Image : L’Apache et la cocotte , (c) Duphot et Betbeder, Glénat, 2016

Aujourd’hui, l’enseignement de la littérature ne peut plus se limiter à interroger le texte en se demandant : de quoi parle ce livre ? Comment est-il écrit ? Quelle est sa place dans l’histoire ? À l’heure où la dimension affective de la lecture retrouve sa pertinence, il faut pouvoir traiter de nouveaux problèmes : comment l’auteur est-il parvenu à intriguer son lecteur ? Comment fonctionne le suspense dans ce chapitre ? Ou encore : pourquoi ces questions importent-elles ? Cet ouvrage offre de nouveaux outils pour répondre à ces questions, pour analyser la dynamique de l’intrigue et pour justifier son intérêt dans l’enseignement.  Continuer la lecture de Parution : « Rouages de l’intrigue »

Colloque : Ville et roman populaire

Romanesque et ville dans le roman populaire du XIXe au XXIe s. : documents, indices, stratégies

Du 12 octobre 2017 au 13 octobre 2017

Université Picardie Jules Verne, Amiens, Logis du Roy

Ce colloque international et pluridisciplinaire s’inscrit dans le cadre d’un programme Balaton (de coopération franco-hongroise, sur financement européen) porté, d’une part, par le Centre d’Etudes des Relations et des Contacts Linguistiques et Littéraires (axe Roman & Romanesque) de l’Université de Picardie Jules Verne et, d’autre part, par le Département des Sciences de la Communication et des Médias et le Département des Études Françaises de l’Université de Debrecen, en Hongrie. Il en constitue le second volet, après un séminaire de recherche organisé à Debrecen en 2016 pour préciser les questions propres au romanesque de la ville dans le roman populaire européen du XIXe au XXIe siècle. L’ensemble des travaux sera publié à l’automne 2018 dans la revue Romanesques (chez les Classiques Garnier).

Comment les romanciers plongent-ils leurs lecteurs dans une ville volontiers labyrinthique ? Comment l’écriture de cette ville mystérieuse et mouvante, lieu d’aventures souvent incroyables, Continuer la lecture de Colloque : Ville et roman populaire