Parution: George Sand, La Famille de Germandre

La Famille de Germandre

George Sand
Œuvres complètes
sous la direction de Béatrice Didier
1861
La Famille de Germandre
Édition critique par Dominique Laporte
No 142. 2014. 1 vol., 328 p., relié, 15 × 22 cm. ISBN 978-2-7453-2297-5. 80 €

Inspiré d’une pièce de George Sand, L’Homme de campagne (1860), La Famille de Germandre (1861) raconte une succession testamentaire opposant après la Révolution les deux branches d’une famille aristocratique, dont l’une s’est mésalliée avec la paysannerie. Ne pouvant plus invoquer le droit d’aînesse, la branche restée noble se mesure à l’autre dans un contexte où le mérite de l’individu prime sa naissance. Grâce à ses qualités naturelles et à ses connaissances numismatiques, seul celui s’étant mésallié, l’homme de campagne, réussit l’épreuve imposée aux prétendants à l’héritage : l’ouverture d’un coffre dont le sphinx décoratif emblématise le passage de la mort (l’Ancien Régime) à la vie (l’après-Révolution). Il n’empêche que le chassé-croisé sentimental entre les deux branches familiales concilie idéalement la tradition aristocratique avec les promesses d’une régénération républicaine.

Dominique Laporte enseigne à l’Université du Manitoba (Canada). Il a publié des articles sur le roman et le théâtre français du XIXe siècle. Il poursuit des recherches sur la littérature populaire et les relations France-Canada français.

After the Revolution, in a context where individual worth trumps birth, two branches of an aristocratic family (one of which has contracted a misalliance with the peasantry) are vying for an inheritance. The
novel ultimately manages to concile aristocratic tradition and the promise of republican regeneration.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *