Colloque : Ville et roman populaire

Romanesque et ville dans le roman populaire du XIXe au XXIe s. : documents, indices, stratégies

Du 12 octobre 2017 au 13 octobre 2017

Université Picardie Jules Verne, Amiens, Logis du Roy

Ce colloque international et pluridisciplinaire s’inscrit dans le cadre d’un programme Balaton (de coopération franco-hongroise, sur financement européen) porté, d’une part, par le Centre d’Etudes des Relations et des Contacts Linguistiques et Littéraires (axe Roman & Romanesque) de l’Université de Picardie Jules Verne et, d’autre part, par le Département des Sciences de la Communication et des Médias et le Département des Études Françaises de l’Université de Debrecen, en Hongrie. Il en constitue le second volet, après un séminaire de recherche organisé à Debrecen en 2016 pour préciser les questions propres au romanesque de la ville dans le roman populaire européen du XIXe au XXIe siècle. L’ensemble des travaux sera publié à l’automne 2018 dans la revue Romanesques (chez les Classiques Garnier).

Comment les romanciers plongent-ils leurs lecteurs dans une ville volontiers labyrinthique ? Comment l’écriture de cette ville mystérieuse et mouvante, lieu d’aventures souvent incroyables, propose-t-elle une nouvelle forme de réalisme ? Les communications exploreront le vaste corpus du roman populaire en examinant comment s’articulent ancrage urbain et écriture romanesque, non sans bouleverser les genres et les esthétiques littéraires.

Grâce à l’association On a marché sur la bulle, l’exposition des 22 visuels réalisés pour les Rendez-vous de la bande dessinée d’Amiens depuis 1996 permettra d’élargir la question du romanesque de la ville au genre – populaire s’il en est – du roman graphique, tout en mettant à l’honneur la ville de Jules Verne.

 

Jeudi 12 Octobre

9h30 : Accueil

9h50 : Ouverture par Christophe Reffait (UPJV, CERCLL, responsable de l’axe Roman & Romanesque)

10h : Introduction par Sándor Kálai (Debrecen, Département des Sciences, de la Communication et des Médias) et Isabelle Hautbout (UPJV, CERCLL). Hommage à Gabriella Tegyey et présentation de l’exposition « Amiens dans les affiches des rendez-vous de la bande-dessinée ».

Villes et genres en mutation (Présidence : Isabelle Hautbout)

10h30 : Katalin Bódi (Debrecen, Institut des Etudes Littéraires et Culturelles), Espace et identité nationale – Les problèmes de la représentation visuelle de la ville dans le second XIXe siècle en Hongrie

11h : Sándor Kálai (Debrecen), La Naissance d’une grande ville – József Kiss: Les Mystères de Budapest

11h30 : Carme Figuerola (Lleida, Espagne), Portrait d’une ville en transformation dans l’œuvre d’Eugène Dabit

12h : Discussion

12h30 : déjeuner sur place et petit temps libre pour visiter la cathédrale

La Ville comme source d’aventures romanesques (Présidence : Christophe Reffait)

14h45 : Dominique Kalifa (Paris I), Le Paris amoureux du roman populaire : lieux et imaginaire de la rencontre

15h15 : Marion Croisy (Paris), Les Prisons et la ville : une cartographie du châtiment dans le roman populaire au XIXe siècle

15h45 : Luce Roudier (Paris III), Se fondre dans la ville meurtrière. La ville de cape et d’épée chez Michel Zévaco et Arturo Pérez-Reverte

16h15 : Discussion

17h : Conférence de Louise Dessaivre (archiviste paléographe ; directrice des bibliothèques universitaires de l’UPJV ; membre de la Société des Antiquaires de Picardie et de la Société des Amis de la cathédrale d’Amiens) : La Visite de l’impératrice Eugénie à Amiens lors de l’épidémie de choléra en 1866 (avec illustrations d’époque).

 

Vendredi 13 octobre

9h : Accueil

Parcourir la ville dans une intrigue policière (Présidence : Muriel Rosemberg, UPJV, Géographie-cités)

9h15 : Mado Monnereau (Bordeaux), Un jeu de pistes dans la ville : enjeux dynamiques et déchiffrement spatial dans Le Crime de l’omnibus de Fortuné du Boisgobey

9h45: Aziza Benzid & Zineb Moustiri (Université Mohamed Khider, Biskra, Algérie), La Flânerie dans le roman policier méditerranéen : prétexte d’enquête ou récupération de la mémoire urbaine

10h15: discussion et pause

L’Espace urbain du roman noir (Présidence : Anne Duprat, UPJV, directrice du CERCLL)

10h45 : Fabrizio Di Pasquale (Limoges), Milan : lieu d’une écriture, radiographie d’un pays. L’univers urbain de Giorgio Scerbanenco dans le roman Ils nous trahiront tous.

11h15 : Marcela Poučová (Université Masaryk, Brno, République tchèque), Prague magique – Prague noire

11h45 : discussion

12h15 : déjeuner sur place

La Ville dans les nouvelles formes de roman populaire (Présidence : Elise Guignon, UPJV, CERCLL)

13h45: Viviane Bergue (Toulouse), La Ville comme nouvel espace du merveilleux dans la Fantasy urbaine

14h15: Anna Keszeg (Debrecen, Département des Sciences, de la Communication et des Médias), Registres de l’espace dans la chick lit hongroise

14h45-15h15: discussion et pause

15h15-17h15 : Atelier Description / Narration / Image  – Visions de Paris dans le roman français au XIXe siècle (coordination : Christophe Reffait). Cette session sera l’occasion, pour les membres du projet émergent DNI financé par la Maison Européenne des Sciences de l’Homme et de la Société (MESHS) de Lille, ainsi que pour les participants au colloque qui seraient intéressés, de visionner les deux propositions graphiques produites en juillet par le laboratoire MIS (Modélisation, Information et Systèmes, UPJV) à partir d’une description de Victor Hugo (Notre-Dame de Paris) et d’une description d’Émile Zola (Une page d’amour). Nous nous interrogerons sur la possible exploitation pédagogique et critique de ces réalisations informatiques.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *