Exposition : « Les deux orphelines »

Exposition

Des Deux Orphelines aux Deux Orphelines Vampires.Variations autour d’un mélodrame

Du 18 septembre au 20 octobre 2017

Bibliothèque des lettres et sciences humaines de l’Université de Montréal, Pavillon Samuel-Bronfman, 3000 rue Jean Brillant.

Contact : berengere.vachonfrance@umontreal.ca

Les Deux orphelines est un mélodrame en cinq actes et huit tableaux de deux auteurs dramatiques français, Adolphe d’Ennery et Eugène Cormon, créé le 29 janvier 1874 au Théâtre de la Porte-Saint-Martin à Paris.

La pièce met en scène Louise et Henriette, deux jeunes orphelines qui, à la veille de la Révolution Française, viennent à Paris pour soigner Louise qui est aveugle. Dès leur arrivée, elles sont enlevées : Henriette, pour satisfaire les plaisirs d’un marquis décadent, Louise pour mendier au profit d’une famille de criminels, les Frochard.

Après coups de théâtre et péripéties, qui préservent l’honneur des deux sœurs, Henriette et Louise se retrouvent. Henriette épouse son sauveur, le Chevalier Roger de Vaudrey. Quant à Louise, sauvée par Pierre Frochard, « l’avorton » honnête de la famille qui commet un fratricide par amour pour elle, elle retrouve sa vraie mère, une aristocrate qui l’avait abandonnée à sa naissance (et qui est la tante de Roger). Le rideau tombe sur l’espoir que Louise recouvre la vue.

Outre la référence aux origines du genre, auxquelles renvoie le titre de l’exposition, la soixantaine d’objets exposés (éditions originales, gravures, cartes postales, documents, …, tous émanant d’une collection privée), ainsi que la diffusion d’extraits de film en continu, illustrent, au-delà de son public et de son extraordinaire succès, combien la littérature « populaire » doit s’envisager aussi (surtout ?) dans ses dimensions générique et médiatique.

Par ailleurs, un panneau intitulé « Figures de la cécité » montre que les représentations iconographiques de la jeune fille aveugle (le personnage de Louise) restent prisonnières du passé.

Des codes QR prolongent l’exposition sur le web. Avez-vous téléchargé l’application ?

Table 1 : Les deux orphelines, le mélodrame

Table 2 : Les deux orphelines, du mélodrame au roman : variation générique

Table 3 : Les deux orphelines : variations linguistiques, variations médiatiques

Table 4 : Les deux orphelines au Québec

Table 5 : Les deux orphelines et ses avatars : variations ou mutations ?

Panneau 1 : Louise, figure(s) de la cécité.

Coin lecture : Une sélection de livres de la BLSH pour prolonger l’exposition.

Panneau 2 : Projection de Orphans of the Storm de David W. Griffith (1921) et Two Orphan Vampires (titre original : Les deux orphelines vampires) de Jean Rollin (1997).

VISITES GUIDÉES les jeudi 21 et 28 septembre 2017 à 11 h 45 (durée : 45 mn).

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *