Novellisations pour la jeunesse

Les novellisations pour la jeunesse : nouvelles perspectives transmédiatiques sur le roman pour la jeunesse

Appel à communications, Colloque international :

10-11 mai 2018 – Louvain-la-Neuve

La question de l’adaptation ouvre un champ d’investigations déjà largement arpenté par les chercheurs en littérature de jeunesse. Cependant, un corpus d’adaptations, aux proportions massives dans l’édition contemporaine, reste peu fréquenté par eux : celui des novellisations pour la jeunesse.

Par « novellisation » (ou « novélisation »), on entend la transposition en nouvelle ou en roman d’une œuvre apparue dans un média non littéraire, qu’il s’agisse déjà d’une adaptation ou bien d’une œuvre originale. Il s’agit de textes littéraires, avec ou sans illustrations, qui paraissent dans des formats variables : livre de poche, album, magazine, Web, etc. On en trouve, à destination des enfants, dès les origines de l’ère médiatique, mais le phénomène éditorial atteint aujourd’hui des proportions jamais vues.

Ce colloque fournira la première occasion de travailler spécifiquement sur ces novellisations, prises au sens large, c’est-à-dire les adaptations transmédiatiques depuis divers médias (autres

que la littérature) vers le roman pour la jeunesse. Les œuvres étudiées seront des textes littéraires, quel qu’en soit le format, qui pourront jalonner toute l’ère médiatique, du XIXe siècle à nos jours. Bien que les communications soient attendues en langue française, elles peuvent porter sur des œuvres étrangères. Il s’agit à la fois de cartographier un corpus jusqu’ici relativement délaissé par la recherche et de l’explorer dans des perspectives externes et internes, selon ces axes (ou tout autre qui serait envisageable) :

(a) la novellisation pour la jeunesse en contexte (histoire du genre, production, auctorialité, fanfiction, réception, circulation transnationale) ;

(b) la novellisation pour la jeunesse comme objet intermédial (formats, illustration, paratexte, promotion) ;

(c) la poétique et la stylistique d’une écriture transmédiatique :

  • le roman pour la jeunesse adapté des médias visuels (bande dessinée, histoire en image, roman photo) ;
  • le roman pour la jeunesse adapté des médias audiovisuels (cinéma, animation, télévision) ;
  • le roman pour la jeunesse adapté des arts de la scène (théâtre, comédie musicale, spectacle) ;
  • le roman pour la jeunesse adapté des univers ludiques (jouet, jeu de rôle, jeu vidéo).

Un appel à communication plus étendu, comportant un état de l’art, une bibliographique et tous les détails pratiques, se trouve en pièce jointe.

Les propositions de communication en français comprendront un titre, un résumé de cinq mille mots maximum, ainsi que six mots clés, et une notice biographique de cent mots maximum.

Les propositions sont attendues pour le 1er juin 2017, par courriel envoyé aux adresses suivantes :

Les communications retenues par le comité scientifique et présentées lors du colloque feront l’objet d’une publication.

  • Université Lille 3, ALITHILA/Analyses littéraires et histoire de la langue
  • Université catholique de Louvain, GRIT/Groupe de recherche sur l’image et le texte

Comité organisateur 

  • Laurent Déom (Lille 3)
  • Benoît Glaude (UCL/FNRS)
  • Jean-Louis Tilleuil (UCL/Lille 3)
  • Sylvain Lesage (Lille 3)
  • Maaheen Ahmed (UGent)
  • Stéphanie Delneste (UCL)
  • Sabrina Messing (UCL/Lille 3)

Comité scientifique

  • Jan Baetens (KULeuven)
  • Christian Chelebourg (Université de Lorraine)
  • Matthieu Freyheit (Université de Lorraine)
  • Prisca Grignon (Montpellier 3)
  • Marc Lits (UCL)
  • Jean-Matthieu Méon (Université de Lorraine)
  • Sarah Sepulchre (UCL)
  • Dick Tomasovic (ULg)

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *